logo
logo

Publication : nouveau livre de Keith Beaumont

Publication : nouveau livre de Keith Beaumont - Image d'illustration

Le Père Keith Beaumont, président d'honneur de notre Association, vient de publier une anthologie de ses textes sur Newman. Le livre, intitulé John Henry Newman, Le théologien comme guide spirituel, est disponible auprès d'Amazon en suivant ce lien : cliquez ici.

 

Dans son introduction, Keith Beaumont explique sa démarche : 

 

"J’ai eu l’impression de défricher ici un terrain relativement peu exploré. Il existe en effet un très grand nombre d’études sur Newman, émanant surtout de milieux universitaires, consacrés au théologien, voire au philosophe, parfois à l’écrivain ou à l’historien. Il existe aussi un certain nombre, beaucoup plus restreint, il est vrai, d’études consacrées à sa spiritualité, au double sens d’expérience spirituelle et d’enseignement spirituel. Mais il est rare qu’on cherche à explorer l’articulation entre sa réflexion théologique et son enseignement spirituel.

Plus grave encore, trop d’études sur Newman (tout particulièrement, mais non exclusivement, parmi celles provenant du monde universitaire aux États-Unis) manquent totalement de prendre en compte l’importance, sinon l’existence, de cette dimension spirituelle dans sa vie et son œuvre. On le considère comme un « pur » intellectuel, un penseur, un débatteur, voire (dans certains cas) un idéologue. Ce défaut d’appréciation va de pair avec un manque d’intérêt pour ses sermons, qui contiennent une mine de réflexions et de conseils concernant la vie spirituelle. Or, ces volumes de sermons – douze au total, dont dix pour la période anglicane et deux pour la période catholique – constituent presque le tiers du total des volumes publiés par Newman lui-même.  D’où vient un tel manque d’intérêt ?  Le sermon constitue-t-il un genre littéraire mineur qui ne mérite pas un examen sérieux (sauf, éventuellement, d’un point de vue stylistique ou biographique) ? Les sermons de Newman n’ont-ils vraiment rien à nous apprendre au sujet de notre propre vie morale et spirituelle ? Voire, la spiritualité est-elle sans importance dans un contexte universitaire, est-elle dénuée de « respectabilité » académique ? Pouvons-nous vraiment faire l’impasse sur sa définition du « chrétien » comme un homme qui possède, au fond de lui-même, « un sens souverain de la présence de Dieu en lui »[1].

Ce recueil de textes ne cherche aucunement, bien entendu, à minimiser l’apport intellectuel de Newman, que ce soit comme théologien, comme philosophe, comme éducateur, ou dans d’autres domaines encore. Mais il insiste aussi sur l’importance de sa vie spirituelle et de son enseignement spirituel."

 

[1] « Sincérité et hypocrisie », Sermons paroissiaux, vol. V, 11, Le Cerf, p. 199.

 

Nous ferons prochainement une recension de cet ouvrage, ainsi que de celui, publié récemment également, d'un autre membre de l'Association, Jacqueline Clais, qui a écrit une petite biographie de Nicholas Wiseman.

Voici une courte vidéo faite par La Procure, peu après la béatification de Newman (2010), dans laquelle Keith Beaumont insistait sur la nécessaire articulation de la théologie et de la spiritualité chez Newman.

 

 

Conférence : L'idée d'Université, de Newman au XXIè s.

Le Professeur Emmanuel Gabellieri donnera une leçon académique publique sur L'idée d'Université de Newman au...

Lire l'article

Article de Paul Shrimpton sur Newman et l'amitié

Newman and Friendship: Apologia pro Amicitia Paul Shrimpton Over recent years we have all become more conscious of our fundamental need for...

Lire l'article

COLLOQUE "L'amitié selon John Henry Newman"

  Les 24 et 25 avril 2025 aura lieu un colloque universitaire interdisciplinaire consacré à l'amitié selon John Henry...

Lire l'article